OÙ BOIRE DESIGN FLEURS FONDATION MODE VIE URBAINE ARCHITECTURE OÙ MANGER ATELIER ART LECTURE BALADE

Quand on marche dans Milan, ici on ne se balade pas, on est souvent absorbé par ses propres pensées et on regarde ailleurs, le trottoir, le feu de circulation, son téléphone. D’habitude, on veut atteindre sa destination le plus rapidement possible. « ... C’était ce ciel de Lombardie, si beau quand il est dans sa beauté, si splendide et si calme. » Manzoni ne fut jamais aussi objectif. Mais, quand on prend son temps, qu’on profite de quelques minutes avant un rendez-vous, on tombe amoureux et la journée devient merveilleuse. On comprend que l’on est dans une ville ancienne et dynamique, en mesure de vivre avec son passé, mais avec un regard toujours tourné vers un futur dialectique, éclectique et cultivé, projeté vers quelque chose que nous ne connaissons pas. Milan change et se transforme, rapidement et sobrement, avec conscience et rigueur. En la traversant, on redécouvre des lieux inconnus et des endroits jamais fréquentés. Il suffit d’une courte balade dans les quartiers milanais, même périphériques, pour être surpris par quelque chose d’inattendu. Bien sûr, la grande ville de Milan, la Cathédrale, Santa Maria delle Grazie, la nouvelle place Gae Aulenti et le Bosco Verticale tout proche,

la Tour Pirelli (austère exemple de modernité), le nouveau campus de l’Université Bocconi, est présente, mais la beauté de découvrir le petit marchand de glace du quartier ou la librairie qui a résisté à tout est inestimable. En fins limiers et sans aucune velléité scientifique, nous avons sélectionné quelques adresses pour découvrir de nouveaux espaces physiques, spirituels et, en parlant de Milan, historiques.


En avant toutes / Città studi

La Librairie Cento Fiori a été fondée en 1975, à un autre siècle, et fut la première librairie milanaise à se spécialiser dans le domaine de la psychologie. Après une période de rénovation, elle rouvre ses portes avec style en élargissant son offre, mais en conservant un intérêt particulier pour les petits éditeurs indépendants. Il arrive d’y entrer pour chercher un best-seller et de se perdre parmi les riches propositions, pour ressortir les bras chargés de livres que nous n’aurions jamais su où chercher. Vous serez étonnés par de nombreuses surprises « milanaises », à commencer par le logo dessiné par Barbara Calanda. Piazzale Dateo 5 tel. 02/36577757

Bains mystérieux

Avant, il y avait la Caimi, une piscine municipale. Par la volonté d’Andrée Shammah et sur un projet dirigé par Michele De Lucchi sont nés les Bagni Misteriosi, un espace fascinant qui propose des activités culturelles toute l’année et deux piscines ouvertes en été. Adjacent au Théâtre Franco Parenti, cet espace très populaire auprès des Milanais est également disponible pour des événements privés.

> www.bagnimisteriosi.com

P.TA ROMANA + CORVETTO

Place à l’art

Conçue par le studio OMA fondé par Rem Koolhaas, la Fondation Prada associe des édifices préexistants et trois nouvelles constructions, dont la tour de neuf étages qui accueille un restaurant offrant un panorama sur la ville. Parmi les collections permanentes et les expositions temporaires, il ne faut pas manquer le travail in situ Grotto de Thomas Demand et le bar dessiné par Wes Andersen. Un atelier pour enfants est également proposé. L’Osservatorio, autre espace d’exposition en ville, est dédié à la photographie et donne sur l’Ottagono dans l’historique galerie Vittorio Emanuele II.

> www.fondazioneprada.org

Revues indépendantes

Photographie, art, mode, design, musique et littérature érotique dans plus de 250 magazines internationaux soigneusement sélectionnés. Reading Room est un lieu de rencontre pour passionnés, mais également pour qui a seulement envie de feuilleter une revue avant-gardiste.

> www.readingroom.it

Élégance minimaliste

Pour une recherche contemporaine entre mode, art et culture d’avant-garde, l’atelier sophistiqué de Fabio Quaranta présente Motelsalieri, une collection de costumes pour homme et un vestiaire féminin androgyne. Sur rendez-vous.

> www.fabioquaranta.it

P.TA GENOVA

L’édition du design

Les espaces de via Savona offrent une sélection, italienne et internationale, de livres sur le design, l’architecture, l’art, la photographie, la mode, le graphisme, sans oublier les titres publiés par la maison d’édition. Grâce à la collaboration passée de Corraini Editore avec Bruno Munari, une attention particulière est dédiée aux livres d’artistes pour enfants. Des objets et de petits compléments de décoration sont également en vente.

> www.corraini.com

Un silo pour la mode

L’ancien entrepôt de grains, d’où son nom, restructuré par Giorgio Armani, accueille l’histoire professionnelle du célèbre styliste. Une collection permanente est divisée selon les thématiques qui continuent d’influencer ses créations. Différents espaces pour des expositions temporaires, un café donnant sur la cour intérieure et des archives numériques complètent l’espace. À découvrir.

> www.armanisilos.com

Un verre chez Bulloni

Un vaste choix de vins et d’alcools prestigieux et quelques tables pour déguster un verre en toute tranquillité en l’accompagnant d’excellents horsd’oeuvre. À admirer : les oeuvres du maître du futurisme, Enrico Prampolini, qui servent de décor au comptoir depuis 1923.

> www.bottiglieriabulloni.it

La boutique du vin

Les quelques tables sur le trottoir et à l’intérieur sont toujours occupées par ceux qui aiment boire un bon verre de vin. La Coloniale, une raffinée oenothèque proposant plus de 1000 étiquettes et une offre de gourmandises pour toutes les exigences, est l’adresse parfaite pour ceux qui ne se contentent pas du premier choix.

> www.lacoloniale.com

Les coulisses de la Scala

Les Laboratoires-Ateliers de la Scala sont réunis dans l’ancienne usine industrielle des aciéries Ansaldo. Une imposante structure divisée en trois pavillons en mesure d’accueillir la majeure partie des créations artisanales des scénographies. En plus des 60 000 costumes conservés, on trouve des salles de répétition pour le choeur et la régie. Des visites guidées sur réservation sont organisées.

> www.teatroallascala.org/it/ laboratori/ansaldo.html

Une Base pour la culture

À l'intérieur de l'ancien complexe industriel Ansaldo, il y a Base, l'un des projets de régénération urbaine les plus importants d'Europe : 12 000 m2 de laboratoires, d'espaces d'exposition, de spectacles, d'ateliers, de conférences, d'une grande salle d'étude et d'une résidence d'artistes, ainsi qu'un bistrot et casaBase, un hôtel bon marché mais sophistiqué, créé en mélangeant les styles, les pièces vintage et les prototypes de design.

> www.base.milano.it

TICINESE

Une pause entre les ruines

Un parc archéologique qui conserve les ruines d’un amphithéâtre romain. Un lieu de paix où s’accorder une pause. Annesso Antiquarium Alda Levi (qui suivit les premières fouilles en 1936), ancien couvent monacal, est actuellement le siège de la Surintendance pour les Biens Archéologiques de Lombardie. Ouvert au public.

> http://www.parcoanfiteatromilano.beniculturali.it/

Artisan du bronze

Depuis quatre générations, cet atelier réalise des compléments d’aménagement en laiton et en bronze. Des accessoires pour la salle de bain, des poignées et des plaques sont reproduits selon les originaux ou proposés dans différents styles. Un monde ancien en mesure d’être encore indispensable dans les habitations contemporaines.

> www.caratibronzista.com

Le polveri

Dans les 50 m² d’Aurora Zancanaro restructurés par Marina Sinibaldi, on se nourrit de la magie de la panification d’excellence. Ici, tout est pétri avec du levain et des farines qui proviennent de petits moulins artisanaux. Les pains, les pizzas in pala, les brioches, les biscuits sucrés et salés d’excellente qualité sont enfournés quotidiennement. Le panettone et la colomba sont excellents.

> www.lepolveri.com > www.marinasinibaldibenatti.com

La religion dans les règles de l’art

Les Chiostri di Sant’Eustorgio sont un symbole de l’histoire de l’église ambrosienne. Depuis 2016, ils représentent un ensemble de musées (en font partie la Basilique Sant’Eustorgio, le Musée de la Basilique Sant’Eustorgio et le Musée Diocésien Carlo Maria Martini). Différentes initiatives culturelles, notamment sur le thème de la religion, sont organisées.

> www.chiostrisanteustorgio.it

Une amitié alchimique

L’un des vices des Milanaises est de mélanger des pierres très pures et de simples anneaux. Les bijoux de Marta Caffarelli et Viola Naj Oleari sont essentiels, aussi petits que spéciaux. Ils naissent comme des récits et puisent leur inspiration dans ce qui les entoure: la nature, les enfants, les mots, les secrets, les animaux, les racines. Atelier VM gioielli depuis 1998.

> www.ateliervm.com

Plus qu’une librairie

Verso est une librairie-laboratoire qui comprend un bar annexe pour offrir des itinéraires de lecture et des occasions de rencontre. Lieu idéal pour faire une pause, organiser un rendez-vous professionnel en dégustant un café, une tisane ou un verre de vin. Présentation de livres, mais aussi rencontres thématiques, lectures à haute voix, cours, soirées cabaret et théâtre.

> www.libreriaverso.com

La Fiorentina

Son fleuron est la pizza à la coupe (pâte épaisse, croquante, gouteuse, plus ou moins farcie) servie en tranches à peine sorties du four, rigoureusement en bois. Dans une ambiance années 70, le menu propose également des plats préparés artisanalement avec un choix attentif des ingrédients, selon la tradition toscane. Excellent vitello tonnato. Depuis 1927.

> www.anticapizzeriafiorentina.it

Dans l’Église Rouge

Completed in 1932 on a project by the architect Giovanni Muzio, it features apparently sparse in terms of decoration and style. Since 1997, thanks to the involvement of the Dia Art Foundation and Fondazione Prada, the church permanently hosts Untitled, the latest work by the minimal artist Dan Flavin, finished two days before his death in 1996. A must see.

> www.fondazioneprada.org/project/chiesa-rossa/z > www.parrocchiachiesarossa.net

L’atelier des idées

Un espace minuscule aux vastes perspectives culturelles. Mega est un lieu où dialoguent l’art, l’architecture, le design, la musique, la photographie, l’édition et le cinéma.

> www.megamegamega.it

WAGNER

Archives Gio Ponti

Les Archives Gio Ponti se trouvent dans les locaux qui étaient le studio du grand architecte, dans l’immeuble qu’il avait conçu et qu’il habitait au n° 49 via Dezza. Il s’agit d’une banque de données, fondée sur le matériel photographique provenant du studio Ponti réarrangé par sa fille Lisa à l’occasion de l’édition de son livre Gio Ponti, l’oeuvre, et sur d’importantes intégrations de nouvelles photos, fiches et données, effectuées par Salvatore Licitra depuis 1996.

> www.gioponti.org

Saveurs du Moyen-Orient

On y trouve le meilleur hamburger de Milan. Et il est kasher, c’est-à dire fait d’ingrédients sélectionnés et adaptés au régime juif. Denzel est un petit local aménagé avec goût. Le menu propose une vaste sélection qui comprend du poisson et des recettes végétariennes.

> www.denzel.it

La trattoria d’autrefois

Tagiura naît en 1963 comme bar à billard. Puis l’arrivée de bureaux a entrainé l’ouverture du restaurant. Il propose des planches de charcuterie et de fromages de chèvre pour l’apéritif. Un menu à la carte est proposé au dîner. Les pâtes fraîches et le risotto sont excellents.

> www.tagiura.it

CENTER

Un verre dans la galerie

Le bar préféré de Verdi et de Toscanini après l’opéra, de Dudovich et de Carrà qui faisaient la fermeture, du roi Umberto Ier car « on y trouve le meilleur café de la ville ». Umberto Boccioni le représenta dans son célèbre tableau Rissa in Galleria. Aujourd’hui, ce lieu de rencontre imprégné d’histoire et de culture est plus qu’un bar, c’est un symbole de la ville au style unique. À déguster : le Campari au shaker

> www.caffemiani.it/it/

Les pipes de Noli

Cette boutique historique de la Galerie Vittorio Emanuele offre une sélection des meilleurs articles pour fumeurs : pipes neuves ou anciennes, cigares et accessoires. Les tabacs sont conservés dans des humidificateurs spéciaux pour garantir leur arôme et leur fraîcheur. Une boutique en ligne est désormais disponible.

> www.nolipipe.it

Une architecture cachée parmi les bouquets

Si vous souhaitez offrir un bouquet de fleurs imposant, vous êtes à la bonne adresse. Dans la boutique historique de via Manzoni, dessinée par Guglielmo Ulrich, le choix floral n’est jamais banal. De petits bureaux invitent à la composition de billets.

> www.angeloradaelli.business.site

Achille Castiglioni

Tout est resté intact, comme à l’époque du grand maître. Les étagères sont pleines d’objets, de livres, de prototypes. Derrière tout ça se trouve les héritiers qui ont archivé tous les travaux et les matériaux afférents à la profitable activité des Castiglioni. Des expositions, des conférences et des lectures thématiques sont régulièrement organisées.

Corrente

La Casa delle Rondini, dont la façade est entièrement décorée de faïences polychromes réalisées par Ernesto Treccani, accueille la Fondation Corrente qui conserve une bibliothèque spécialisée et divers fonds d’archives. Elle propose un riche programme d’expositions et de conférences qui vont de la philosophie politique à l’esthétique, de l’histoire de l’art à l’urbanisme, de la psychanalyse à la littérature, du théâtre à la photographie.

> www.fondazionecorrente.org

Dialogue dans le noir

Milan compte une institution qui accueille et assiste les mal voyants. Un parcours expérimental Dialogo nel Buio a été institué il y a quelques années: une exposition dans l’obscurité la plus totale où, pour explorer les espaces, les visiteurs doivent se fier exclusivement à leurs quatre autres sens. Sur réservation.

> www.dialogonelbuio.org > www.istciechimilano.it

La rotonde des enfants

Érigé dans un style baroque fin XVIIe, il servait à l’origine de fosse pour l’hôpital Ca’ Granda. Aujourd’hui, cet espace vert ouvert au public accueille des expositions temporaires et des événements culturels. Il abrite le premier musée pour enfants de la ville (MUBA). > www.lombardiabeniculturali.it/ architetture/schede/LMD80-00207/

L’amour de l’art

Née de la volonté de Giorgio Carriero, l’homonyme fondation a la particularité de ne pas être liée à une collection privée, mais d’explorer des frontières inédites. Une réalité dédiée aux passionnés, mais également un lieu de rencontre et de réflexion sur l’art de notre époque. Un espace qui porte la signature de son amie Gae Aulenti.

> www.fondazionecarriero.org/it/

Regarder la voûte céleste

« À la fois inclus dans l’organisme de la métropole et exclu ». C’est ainsi que le décrit l’architecte qui l’a conçu, Piero Portaluppi. Le planétarium inauguré en 1930 est né de la volonté de l’Italo-Suisse Ulrico Hoepli, fondateur de la maison d’édition du même nom spécialisée dans les textes scientifiques, qui offrit ce petit bijou à la ville. > www.lofficina.eu

Élégance et recherche

Nina Yashar s’occupe de design depuis toujours. Ses galeries sont des étapes obligatoires pour les passionnés de projets d’auteurs. Elle organise des expositions thématiques, publie des livres et suit différents designers. Les vitrines de via Spiga sont toujours visuellement spectaculaires et très raffinées. Dans le Dépôt de via Jenner, ancien espace industriel restructuré par l’architecte Massimiliano Locatelli, différentes colletions occupent les étages: vraiment spectaculaire. À voir.

> www.anacondamilano.com

Aristocratie d’antan

Io sono l’amore, film de Luca Guaganino, a mis sur le devant de la scène la villa conçue au début des années 30 par l’architecte Piero Portaluppi. On respire encore l’atmosphère du Milan de l’entre-deuxguerres dans la résidence entourée d’un jardin silencieux en plein centre-ville. Elle conserve d’extraordinaires oeuvres d’art. Par la volonté des soeurs Necchi, elle est ouverte au public et gérée par le FAI (Fondo Ambiente Italiano).

> www.fondoambiente.it/luoghi/ villa-necchi-campiglio

Une sculpture pour chapeau

Un atelier créatif qui confectionne des chapeaux rehaussés de fantaisistes motifs : de petites sculptures poétiques à porter sur mesure. Les mains de la créatrice de chapeaux Antonina Nafi De Luca revisitent d’anciennes pièces inutilisées. Une adresse indispensable pour les passionnées de couvre-chefs et de turbans en édition limitée. > www.altalen.it

Un peu d’histoire

Construit en 1695 après l’écroulement de l’église voisine, l’Ossario degli Innocenti (l’Ossuaire des Innocents), comme l’appellent par les Milanais, voit le jour quand le cimetière voisin ne put plus accueillir les défunts. Les os de l’église préexistante dédiée à la passion de la Vierge Marie, de Saint Sébastien et de Saint Ambroise y furent transférés. Un lieu de culte et de vénération dans l’histoire de la ville

> www.sanbernardinoalleossa.it

Le kiosque

Il ressemble à un kiosque parmi tant d’autres. Pourtant, il offre une sélection raffinée de fleurs d’excellente qualité et s’occupe de conception, de design et d’aménagement d’espaces, en proposant des compositions décoratives du plus bel effet.

> www.fioraiomilano.com/fioraio-san-babila-milano/

L’art à connaître

Une véritable institution dans le monde de l’art contemporain. Depuis plus de 30 ans, la galerie joue un rôle fondamental en introduisant des artistes italiens dans le monde et en exposant des oeuvres internationales dans les espaces milanais. Un nouvel espace d’exposition a récemment ouvert dans un splendide appartement conçu par Piero Portaluppi. Il vient s’ajouter à celui de piazzetta Belgioioso. Londres, Hong Kong et Paris sont les autres villes où la galerie a ouvert des espaces. Sans oublier VSpace, une galerie virtuelle en ces temps de pandémie.

> www.massimodecarlo.com

Rebuts d’auteur

Luisa Cevese s’est formée dans le mond des tissus et fonde en 1996 Riedizioni, une marque qui base son idée sur l’utilisation de deux matériaux opposés: les tissus et le plastique. C’est ainsi que naissent des sacs, des nappes, des accessoires raffinés et originaux. Elle réalise des pièces personnalisées sur commande.

> www.riedizioni.com

MAGENTA

Galeria Ro

Dans un ancien atelier de cravates, un espace dédié à la culture du design. De charmants espaces qui donnent sur un jardin intérieur. Dirigée par Rossana Orlandi, c’est aussi le siège de Guiltless Plastic, un projet dirigé par Rossana et sa fille Nicoletta pour la récupération des déchets plastiques. À ne pas manquer. > www.rossanaorlandi.com

Pris à la gorge

Leurs marrons glacés sont les meilleurs de la ville, mais la fabrique de bonbons Giovanni Galli prépare également d’inégalables griottes, des pralines au chocolat et de la pâte d’amande. La boutique du Corso Porta Romana conserve encore le comptoir en bois du premier magasin. Tout est préparé à la main, comme autrefois. Une tradition familiale commencée en 1911. > www.giovannigalli.com

Paninis gourmet

De Santis est une véritable institution. Depuis 1964, de généreux paninis sont préparés dans ses 13 mètres carrés. Plus de 200 recettes proposées. Le succès leur a permis d’ouvrir d’autres locaux: au dernier étage du grand magasin la Rinascente et via Cesare Battisti à deux pas du tribunal. > www.paninidesantis.it

Rien que de la pizza

Seulement treize tables pour Meucci, un local à deux pas du théâtre Dal Verme. Le public n’est pas attiré par l’ambiance, mais par la petite pizza, fine et bien cuite. Personnel courtois et prix réduits. > Via San Giovanni sul Muro, 18 tel. 02 86450526

Les origines du projet

Une adresse pour les amoureux de l’histoire du design industriel. Le vaste patrimoine conservé est composé des Archives historiques du Design, du Fonds de Danese (du 1957 à 1991) et de collections d’art, dont une grande sélection d’oeuvres de Bruno Munari (de 1927 à 1996). > www.fondazionevodozdanese.org

Fondation Portaluppi

Un bâtiment des années 30 conçu par Portaluppi accueille la fondation où se trouvait autrefois le studio de l’architecte milanais. Des expositions et des conférences sont exposées dans deux grandes salles restaurées dans les règles d’art. La grande bibliothèque et les archives complètes, avec meubles, objets, films et photographies, sont à disposition pour des études et des recherches. > www.portaluppi.org

Le monde du classique

La référence de la musique classique en ville. Des partitions, des LP, des CD et des DVD couvrent le meilleur de la production musicale. Elle fournit également le catalogue des Éditions Discantica. > www.discantica.it > www.bottiglieriabulloni.it

Le trompe-l’oeil de Bramante

La petite église de Santa Maria presso San Satiro, près du Dôme, conserve un vrai trésor de la Renaissance : le faux choeur de Bramante, un chef-d’oeuvre d’illusion. À ne pas manquer! > Via Torino 17

La Ca’ Granda

Le projet est attribué au Filarète qui commença la construction du grand hôpital milanais en 1457. Les travaux se terminent au XVIIe siècle et aujourd’hui la cour carrée aux imposantes dimensions fait partie de l’Université de Milan. Mérite une visite. > www.unimi.it/it

Pâtisserie à la mode

L’une des plus anciennes pâtisseries de la ville, avec une passion pour l’excellence transmise de génération en génération. Marchesi propose des biscuits et des pralines comme autrefois, en plus de délicieux plats salés. La pâtisserie a ouvert deux nouvelles boutiques : via Montenapoleone 9 et dans la Galerie Vittorio Emanuele II grâce à sa récente acquisition par le groupe Prada. > www.pasticceriamarchesi.com

Franco Albini

Née pour divulguer une manière de concevoir « honnête et éthique » au siège d’origine du studio de Franco Albini et de Franca Helg au n°13 via Telesio, la fondation conserve 22 000 dessins, des archives photographiques de plus de 6000 photos d’époque et 2500 diapositives, sans compter les modèles, les écrits, les lettres, les rapports techniques, les livres et les revues ayant appartenus à la bibliothèque du studio. > www.francoalbini.com

Céramique toute

Un atelier, une galerie, une maison d’édition et un prix biennal. Le tout dédié à la céramique contemporaine. Entre art et design, pour promouvoir plus de 20 artistes internationaux en Italie et à l’étranger. > www.officinesaffi.com

NOLO

Le quartier

L’un des premiers marchés couverts de la ville, construit en 1933 dans un style rationaliste qui rappelle les grandes gares du XIXe siècle. Aujourd’hui, comme hier, il accueille différents commerces alimentaires, un restaurant de spécialités des Pouilles et un petit bar. Coeur du vibrant quartier Nolo. Viale Monza, 54

Goût péruvien

El Chiorrillano sert la meilleure cuisine du pays des Andes en ville. Du Ceviche très frais au Tiradito aux quatre couleurs, un plat traditionnel à base de poisson cru, de poivron jaune et de piment rocoto. Ne pas passer à côté du Pisco Sour, le cocktail de bienvenue. Sans oublier les accompagnements latino-américains pendant le dîner. Via Ferrante Aporti, 28 Tel. 02/2847802

La Salumeria del Design

Le premier bar-projet de Milan. D’une part, le graphisme design et la communication ; de l’autre, l’apéritif avec des snacks à base de charcuterie. Musique live. > www.salumeriadeldesign.com

Délicieuses découvertes

La passion pour le café et pour le vin fusionne pour créer la Caffineria. Le matin, on déguste un croissant et un café fumant, tandis qu’on travaille sur son ordinateur. Le soir, une sélection de vins indépendants permet de découvrir de nouveaux horizons. Une guitare est accrochée au mur pour celui qui veut divertir le public. > www.caffineria-milano.it

Milan s'élève — in 12 architectures

La Triennale di Milano di Giovanni Muzio — 1931/33 Viale Alemagna 6

Bosco Verticale di Stefano Boeri, Gianandrea Barreca e Giovanni La Varra — 2014 Torre De Castillia

Università Bocconi di Giuseppe Pagano — 1936/42 Via Sarfatti 25

Campus Università Bocconi di Studio SANAA — 2019 Via Castelbarco 27

Grattacielo Pirelli o Pirellone di Gio Ponti — 1960 Via Fabio Filzi 22 – Piazzale Duca d’Aosta 5-7a

Casa Rustici di Pietro Lingeri e Giuseppe Terragni 1933/35, Corso Sempione 36

Fondazione Feltrinelli di Herzog&DeMeuron — 2016 Viale Pasubio e viale Crispi

Palazzo INA di Piero Bottoni — 1953/58 Corso Sempione 33

Torre Prada di Rem Koolhaas — 2018 Viale Isarco 2

Torre Velasca di BBPR — 1961 Piazza Velasca 5

Palazzo Lombardia di Pei Cobb Freed & Partners, Caputo Partnership, SDPartners — 2010 Piazza Città di Lombardia

Nuova Bocconi di Grafton Architects — 2008 viale Guglielmo Röntgen 1

Des sculptures à porter

Ses bijoux, principalement en bronze et inspirés de la nature, sont de petites sculptures composables. Pistilli, sa collection la plus célèbre, trouve son expression absolue dans les bagues. Mais la créativité de Monica Castiglioni ne s’arrête jamais et s’exprime également à travers la photographie. Elle vit entre Milan et New York. > www.monicacastiglioni.com

ISOLA

Pièces uniques

Algranti Lab travaille principalement sur commande et offre un niveau de personnalisation extrême. Le marque utilise des matériaux recyclés, comme le fer et le bois, qui rendent chaque pièce unique. Des tables, des armoires, des cuisines, des bibliothèques naissent dans cet atelier à découvrir. > www.algrantilab.it

Comme au bazar

L’African Oriental Craft naît à Milan en 1965 et représente le coeur de la communauté érythréenne milanaise. Lieu de rencontre et de travail, à michemin entre les suli islamiques et les bazars du Moyen-Orient. Vente en gros et au détail d’artisanat ethnique avec une attention particulière portée aux régions africaines et orientales. > www.aoc34.it

Passion jazz

Le club, la musique, le restaurant. C’est le Blue Note. Considéré comme l’une des mecques de la musique jazz, il est célèbre pour ses nombreux locaux dans le monde (comme celui de New York, mythique). Il accueille 350 spectacles par an et la programmation hebdomadaire du mardi au dimanche propose deux concerts par jour. > www.bluenotemilano.com

PAOLO SARPI

Sculptures éternelles

17 itinéraires conseillés, une carte pour s’orienter et la possibilité de réserver des visites guidées. Un véritable musée en plein air. En raison de la forte valeur artistique des sculptures et des architectures présentes, le Cimetière Monumental est l’un des plus importants d’Italie et d’Europe. > monumentale.comune.milano.it

L’élégance du projet

Luisa delle Piane dirige la galerie du même nom depuis 1994, avec une savante recherche dans le monde des arts décoratifs et du design du XXe siècle et contemporain. Elle s’occupe d’éditions et de pièces d’aménagement exclusives. La grâce et l’élégance de la maîtresse de maison donnent une empreinte unique à ce lieu spécial. À fréquenter. > www.gallerialuisadellepiane.it

Street food chinoise

Quiconque passe devant la Ravioleria Sarpi peut voir la préparation rigoureusement faite à la main des raviolis chinois cuits à la vapeur. La farce provient de la Boucherie Sirtori toute proche, un must de la ville. Via Paolo Sarpi, 27

Le vin et les poésies

Les Cantine Isola sont un lieu où trouver des bouteilles pas chères et de qualité pour une consommation quotidienne intelligente. Sans oublier des crus plus raffinés. Au comptoir, les verres sont accompagnés d’amusants hors-d’oeuvre. Des poésies, notamment en milanais, sont lues chaque mardi. > www.cantineisola.com

BRERA

Un jardin en ville

Voulu par Marie-Thérèse d’Autriche, le Jardin botanique de Brera conserve son aménagement d’origine. On y trouve des arbres séculaires comme les célèbres Ginkgos biloba. Mérite une balade au printemps. > www.ortibotanici.unimi.it/en/

Dessins d’architecte

Spécialisée dans le dessin d’architecture, Antonia Jannone sélectionne depuis 1977 les travaux de concepteurs italiens et internationaux. Au cours des années, elle élargit ses centres d’intérêt à la scénographie et au design. Elle ouvre en 2019 un second siège à Pietrasanta, Lucques. > www.antoniajannone.it

Le monde des deux roues

Depuis 1900, c’est l’adresse de référence des passionnés de vélos pour acheter et réparer. Dans la boutique Rossignoli sur le Corso Garibaldi, il est également possible de louer des city bike. > www.rossignoli.it

Après le théâtre

Un petit comptoir à l’entrée permet de boire un verre en attendant sa table. Une ambiance unique, faite de boiseries, où déguster des spécialités régionales et lombardes. La table devant la cuisine est réservée aux habitués du Libera. Les spaghettis à la tomate et la côtelette sont excellents. > www.lalibera.it

Chapeaux d’artiste

Les chapeaux dévoilent la personnalité de ceux qui les portent. La designer italo-belge Geneviève Xhaët le sait bien. Flapper, la marque de ses créations, satisfait des goûts variés et associe savamment fonctionnalité et esthétique en expérimentant des tissus innovants. Le tout dans le respect des valeurs artisanales du Made in Italy. > www.flapper.it

Le soin des détails

Sa première collection en 2006 est née comme un cadeau à sa femme : créer un vestiaire féminin indispensable, fait d’un manteau, d’un caban et de quatre pulls. Le showroom de Massimo Alba est aménagé comme une maison, avec des matériaux d’excellente qualité. Élégance sobre et raffinée chez l’homme également. > www.massimoalba.com

Le bar des artistes

Parler du Jamaica c’est parler de l’histoire de Brera, du Milan des années 50 et 60, de l’art italien du siècle dernier. C’est ici qu’est né le quartier tel que nous le connaissons : vibrant et hétérogène. Tout le monde y est passé: de Lucio Fontana à Piero Manzoni, d’Ugo Mulas à Gualtiero Marchesi, d’Ungaretti à Quasimodo. > www.jamaicabar.it

BAM : la bibliothèque des arbres